Video

L’évangile de ce dimanche 28 juin 2020, nous parle de l’amour vrai qui fait grandir. C’est dans les petites choses du quotidien l’accueil, le service, l’écoute et le partage que se joue la sincérité de notre témoignage. Bon week-end !

 

 

 

 

Évangile du Dimanche 21 juin 2020

Chers amis nous avons de la valeur aux yeux de Dieu ! Voilà ce que nous dit l’évangile de cette semaine.
Bon dimanche et bonne semaine.

 

  

Célébration de la Sainte Trinité

Messe en direct du dimanche 7 juin 2020 - Sainte Trinité at ...

 

Exhortation en ce dimanche de la Sainte Trinité.

Frères et sœurs, chers amis,

Permettez-moi de vous saluer avec les mots même de St Paul dans sa lettre aux chrétiens de Corinthe: « Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous »! Voilà un souhait trinitaire qui nous fait penser au Dieu Unique que Jésus nous a révélé comme Un en trois Personnes: Le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Et c’est l’Amour infini pour tous les hommes , de ce Dieu Père, Fils et Esprit Saint que nous célébrons en ce dimanche de la Trinité. L’évangéliste st Jean nous a laissé une de ces plus belles affirmations de la Bible, quand il dit: » Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle »(Jean 3,6).

Seulement, l’Amour de Dieu, non seulement ne s’impose pas-, il s’offre librement et gratuitement-, mais aussi, il est partage, don de soi, tendresse et miséricorde…

Ubi caritas et amor, Deus ibi est! chantons-nous parfois ! C’est-à-dire,  » là où est l’amour, et la charité, Dieu est présent.!  » Celui qui aime est né de Dieu. Il est fils de Dieu, car l’Esprit de Dieu est en lui ».

Avec le déconfinement en cours, une plus grande possibilité de rencontres humaines se présente de nouveau à nous: laissons-nous façonner par cet amour trinitaire dont nous sommes aimés depuis notre baptême. Dieu , le Père, le Fils et l’Esprit Saint nous appelle à vivre, en Eglise, la même communion dans l’amour.

Il n’est pas possible de rester insensible ou indifférent devant une telle invitation qui est en soi une révélation. S’il est vrai que Dieu est Amour, chaque fois que nous aimons en vérité, nous participons à la vie même de Dieu et à la nature de Dieu.

Aussi, accueillir les paroles de Jésus et essayer d’en vivre chaque jour, c’est comme passer de l’obscurité à la lumière, de l’esclavage à la liberté, de la mort à la vie!

Que Dieu notre Père vous tienne purs et saints sous son regard,

Qu’il vous donne soif de la parole de son Fils et faim de son pain de vie,

Que l’Esprit Saint vous guide sur les chemins de la paix et de l’amour!

Père Joseph.

Célébration de la Pentecôte

Aperçu de l’image

Exhortation en la fête de Pentecôte

Nous aurions tant voulu célébrer comme il se doit cette belle et grande fête de Pentecôte! Elle clôture le temps pascal et donne à Pâques toute sa dimension universelle: la mort et la résurrection de Jésus est source de vie et de salut pour tous les hommes et tous les peuples. Le jour de Pentecôte réalise , de manière prophétique , ce que le récit de la tour de Babel n’a pu réussir!

Aujourd’hui, l’Ecriture nous explique l’action extraordinaire de l’Esprit Saint au début de l’Eglise (Ac 2,1-11): manifesté sous la double forme  » d’un violent coup de vent »(=Force) et de  » langues de feu »(= capacité de communiquer la Parole de Dieu de la manière qui convient à chacun, c’est-à-dire en parlant la langue des gens), l’Esprit Saint rend courageux des hommes jusqu’alors timorés et fait oeuvre d’unité car des gens extrêmement divers se sentent membres d’une communauté fraternelle.

En effet, l’Esprit Saint est un esprit d’amour, un esprit qui unit et fait vivre ensemble dans l’harmonie et l’amour mutuel. Et s’il est toujours le même, l’Esprit Saint est aussi source de diversité dans l’unité. Les dons de Dieu, les dons de l’Esprit Saint sont d’une extraordinaire diversité mais contribuent tous à l’unité et servent au bien de tous(1 Cor 12,7).

Maintenant encore, le même Esprit est à l’oeuvre dans nos vies.  » L’onction que vous avez reçue de Lui demeure en vous », écrit Saint Jean,  » vous n’avez pas besoin d’un autre enseignant. Son onction vous enseigne tout »( 1 Jean 2,27). Oui, tu es capable de bien plus que tu ne crois; tu as reçu la vie même de Dieu, l’Esprit de Dieu, et il vit en toi, si toutefois tu le Lui laisses faire…

Il nous faut, en effet, croire à ce courage chrétien dont témoignent bien des gens ici et ailleurs; cette unité de familles, des régions, des nations…l’Esprit est encore capable de le réaliser! On a vu comment la lutte contre la pandémie du coronavirus a uni des partis politiques, des chefs religieux mais aussi des nations dans leur grande diversité pour travailler dans l’unité et l’ esprit de coopération. Nous en avons grand besoin. L’ on sait bien, plus qu’avant, que ce n’est pas dans la division, les guerres, les querelles que pourra se faire la réussite ou l’avenir harmonieux de notre monde. En laissant l’Esprit venir sur nous, nous pourrons apprendre à penser et à aimer selon l’amour même de Dieu.

L’évangile(Jean 20,19-23), celui de l’apparition du Christ à ses apôtres au soir de Pâques , nous décrit encore d’autres caractéristiques de l’Esprit Saint. Il est l’Esprit

du Christ, il est présence de Jésus lui-même en nous: Esprit de paix, de joie et de courage. Il donne aussi à l’Eglise de pouvoir communiquer aux hommes la salut et le pardon apportés par le Christ: » tout homme à qui vous remettrez ses péchés … »

Nous pouvons rendre grâce à Dieu pour ces dons merveilleux de l’Esprit-Saint qui nous vient du mystère pascal de Jésus et se manifestent dans l’Eglise et le monde selon diverses modalités. Que l’Esprit Saint, Souffle de Dieu, embrase chacun des hommes et de femmes en ce monde pour l’aider à faire le pas d’amour et de courage que la vie est en train de lui demander…

Bonne fête de Pentecôte et à très bientôt ! Père joseph

Célébration 24 mai 2020

Exhortation en ce 7ème dimanche de Pâques 2020.

Entre l’Ascension et la Pentecôte, nous célébrons le 7ème dimanche de pâques le coeur encore profondément marquée par la joie de la résurrection de Jésus, notre Seigneur. Mais cette joie se vit dans la prière et l’attente de l’Esprit-Saint promis par Jésus à ses disciples.

D’après les Actes des Apôtres, après avoir vu Jésus s’en aller vers le Ciel, les disciples « montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient habituellement(…). Tous, d’un même coeur , étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères »(AC 1,12-14). Les disciples attendent de recevoir une force, celle de l’Esprit-Saint pour la Mission destinée à se répandre jusqu’aux extrémités de la terre.

« Viens aussi en nous, Esprit-Saint, et revêts-nous de ta présence et de ta force pour la mission d’amour et de lumière que tu nous confies aujourd’hui! Que l’Esprit-saint attise en nous la soif de prier, d’adorer, de louer notre Dieu et le désir d’aimer Jésus et de le faire aimer!

L’épisode de l’évangile de St jean prévu ce dimanche (Jean 17,1-11) nous montre aussi Jésus en prière, le soir du jeudi Saint. Il avait » les yeux levés au Ciel » et pria son Père, pour lui-même, pour ses disciples d’hier et d’aujourd’hui et pour l’unité de son Eglise « afin que le monde croie ». Oui, il est indispensable que l’unité de l’Eglise toujours à construire dise au monde l’amour dont Dieu nous aime.

Cette longue prière de Jésus, souvent qualifiée de « prière sacerdotale », nous fait entrer dans l’intimité de sa relation au Père qu’il nous a fait connaître . Et  » La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ ». La vie éternelle, c’est donc la vie même de Dieu dont nous vivons déjà depuis notre baptême, un don de Dieu à accueillir dans la foi, une vie nouvelle qui fait communier au mystère unissant le Père et le Fils. Comment vivons-nous chaque jour de cette vie éternelle déjà commencée et qui connaîtra son plein accomplissement auprès de Dieu? Avons-nous soif de cette intimité et de cette proximité avec Dieu dans la prière ? Prions-nous de temps en temps pour ceux et celles qui nous sont confiés ?

Pour terminer, demandons la venue de l’Esprit-Saint, qu’il donne joie , courage et réconfort à nos coeurs en ce temps difficiles . Nous n’oublions pas tous nos jeunes ainsi que leurs parents et familles qui devront encore attendre pour célébrer la confirmation en octobre prochain. Qu’ils soient tous assurés de notre cordiale

amitié et de notre communion dans la prière dans l’attente de l’Esprit-saint! Que Dieu nous donne à tous la force nécessaire pour persévérer….

Bon dimanche à tous!

Père joseph, curé.

Célébration Jeudi 21 mai 2020

Bonne fête de l'Ascension à tous les... - Christian Estrosi | Facebook

Exhortation en la fête de l’Ascension 2020

Frères et soeurs, quarante jours après Pâques, c’est-à-dire, sa résurrection, Jésus, selon le livres des Actes des Apôtres, monta au Ciel, et ouvre une nouvelle période, celle de la venue de l’Esprit Saint promis à ses disciples.

De même que, pour nous et pour notre salut, jésus, le Fils éternel du Père, est descendu du Ciel, il a partagé notre condition humaine, il a souffert et il est mort sur la croix, ainsi pour nous, il est ressuscité et remonté vers Dieu, attirant à lui les hommes dans l’intimité du Père, révélant ainsi la destination finale de notre pèlerinage terrestre.

Oui, plus qu’un événement, la solennité de l’Ascension célèbre un mystère, celui de l’accomplissement de la Pâques du Christ et de la vie transformée de chacun de nous dans le Christ! Notre Dieu n’est pas le Dieu des morts, il est le Dieu des vivants. Jésus est vivant, il est le Vivant. Aussi, Dieu n’a pas créé l’homme pour la mort, il l’a créé pour la vie. Dieu est vie, lumière…

Par son ascension, Jésus ne nous abandonne pas. Il change de mode de présence. Il reste réellement et profondément présent à son Eglise et au coeur du monde par des modes variés: dans le don du Saint-Esprit, dans la parole des apôtres, dans la communauté rassemblée pour la prière et les sacrements, dans l’humble et quotidien service des autres… Et si cette présence est révélée aux petits et aux humbles, elle reste parfois cachée à ceux qui se croient sages et savants!

En ces temps difficiles où notre foi est mise à l’épreuve et notre espérance parfois blessée, supplions la Vierge Marie, afin qu’elle nous aide à contempler les biens célestes que Dieu nous promet et à accorder chaque jour notre manière de vivre avec nos belles paroles. Devenons des témoins toujours plus crédibles de la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu.

En effet, tout en restant avec nous  » tous les jours jusqu’à la fin des temps », le Christ s’en remet à nous pour que son Evangile de paix, de justice et de miséricorde soit annoncé à toutes les nations. En route, donc!

Bonne fête de l’Ascension à vous, et à vos proches!

Père Joseph, curé.

Exhortation du 17 mai 2020  6ème dimanche de Pâques.

Encore un dimanche où le ton est à l’espérance ! Et comme le demande St Pierre dans la 2ème lecture, soyons toujours capables de » rendre raison de l’espérance qui est en nous(vous), avec douceur et respect » à travers nos paroles, mais surtout à travers nos actes. Donc, pas d’agressivité ni orgueil lorsqu’on accomplit du bien ou que l’on veut témoigner de Jésus.

L’évangile du jour nous invite à porter notre regard sur le Christ qui annonce son départ vers le Père et ouvre déjà notre cœur à sa nouvelle présence dans nos vies et dans l’histoire à travers Sa parole et l’action de l’Esprit Saint. A quelques jours des fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte, nos cœurs sont déjà invités à recevoir et à reconnaître l’Esprit Saint à l’oeuvre dans nos vies et dans le monde. Il est notre « Défenseur », l’Esprit de vérité qui sera toujours avec nous, l’Esprit saint qui nous éclairera et nous guidera sur les pas de jésus… Nous l’avons reçu, l’Esprit saint, au baptême et à la confirmation et, chaque fois que nous le demandons! A nous de nous laisser aller aux mouvements de ce don de Dieu!

 » je ne vous laisserai pas orphelins », dit Jésus! En ces temps difficiles et face aux défis, la force et l’inspiration ne nous manqueront pas si nous nous mettons notre confiance en Jésus qui a  » vaincu le monde ». Son Esprit nous aidera en ce début de de-confinement à oser le pas de l’avenir …

Tout en étant dans le monde, osons la différence, en tant que chrétiens, selon la recommandation même du Christ: » Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui ».

Bon dimanche et à très bientôt.

Père Joseph, curé.

Célébration 17 mai 2020

Meditation 5ème dimanche de Pâques du 10 mai 2020

A l’occasion de la fête des mères en ce beau mois de Marie, je vous partage avec joie quelques lignes, d’après un bel article de Bernadette Thésin ,  » un coeur matriciel », paru dans la revue « Marie, Médiatrice et reine », mai-juin 2020,pp.16-17.

« Vivent les Mamans(…)! Nous les fêtons avec toute la nature qui déploie ses beautés et célèbre la vie….Personne ne se donne la vie à lui-même, tout est cadeau. Tous et toutes nous pouvons devenir mère de la vie.

Femmes, nous pouvons porter un enfant dans notre ventre et le mettre au monde, bien entendu, mais tout humain peut mettre de la vie au monde. Hommes et femmes, en étant des vivants, nous pouvons avoir un coeur « matriciel », un coeur ouvert, éveillé à la vie, un coeur qui enfante dans la patience, la tendresse, l’attention, le don de soi, chaque être rencontré dans l’amour (…). C’est dans la matrice de l’amour que la vie semée germe, grandit, fleurit, devient fruit qui, à son tour devient semence qui porte déjà son fruit.

Chacun de nous, quand il aime l’autre pour lui-même, a un visage de mère. Ce visage de mère se manifeste, se révèle, de tant de façons. Je pense à tous ceux et celles qui prennent soin du vivant, tous ces  » jardiniers de vie » que sont les parents, les enseignants, les soignants; je songe à tous ceux et celles qui sauvent es vies, qui protègent la vie sous toutes ses formes, à ceux qui prennent soin de la nature, de la terre, de l’air, de l’eau et de toute la création que le Seigneur Dieu nous a confiée… Je songe aux priants, aux personnes consacrées qui portent en elles le monde et ses habitants comme un trésor reçu à présenter à Dieu en louange et offrande quotidienne.

Voilà quelques réflexions (…).Elles ouvrent mon coeur de maman aux dimensions du monde et me relie à tant de frères et soeurs porteurs de la vie, de l’amour… dans la banalité des jours. Puissions-nous dire « merci » pour tant de merveilles dont nous n’avons pas toujours conscience. » Eh oui, aimer comme Jésus, avec Jésus, en Jésus, enfante la vie.

Bonne fête à vous, les mamans!

Prenons soin d’elles et avec elles, prenons soin les uns des autres.

Que Dieu vous bénisse!

Célébration du 10 mai 2020

Méditation dimanche 3 mai 2020

Frères et soeurs, chers amis,

Chaque année, l’évangile du 4ème dimanche de Pâques est celui du « Bon Pasteur »(Jean 10,1-10). Jésus se présente à la fois comme la porte de la bergerie et comme le Berger véritable. Il est la Porte unique, le passage qui conduit au Père, c’est-à-dire à la vie du Royaume ou la vie en Dieu. Alors que nous allons commencer progressivement le « déconfinement » à vivre comme un nouveau départ, accueillons dans l’espérance cette déclaration forte de Jésus: » Moi, je suis venu pour que les hommes aient la vie, la vie en abondance »(Jn10,10).

En effet, et je vous partage ici une méditation de Mgr Christoph SCHÖNBORN, Archevêque de Vienne, » le bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis! C’est le sentiment de sécurité qui touche ici. Ce berger attache autant d’importance à ses brebis qu’à sa propre vie, même encore plus. Quand rôde le danger, il ne s’enfuit pas, il ne laisse pas tomber les siens, pour se mettre à l’abri et sauver sa peau. On peut se sentir en sécurité avec un tel pasteur. Comme nous avons tous grand besoin de ce genre de personnes, qui ne pensent pas qu’à elles-mêmes et à leur propre bien-être! Comme les enfants ont besoin de tels parents, les ouvriers de tels patrons, les fidèles de tels prêtres et évêques! Comme nous avons grand besoin de personnes qui n’accomplissent pas leur service comme un  » job », mais comme une  » pastorale »!

Le bon pasteur ne laisse pas tomber son troupeau quand la situation est critique, quand le loup menace le troupeau. Il se fait un devoir d’être toujours prêt à s’opposer au Mauvais, au Nuisible. Les parents sont de « bons pasteurs » quand ils ne laissent pas tout aller, qu’ils écartent les mauvaises influences. Et le Christ, lui qui est le « souverain Pasteur », attend aussi des  » pasteurs de l’Eglise » qu’ils aient le courage de ne pas dire « amen » à tout, dans le seul but de ne pas choquer. Jésus a montré par son exemple que le pasteur doit protéger les siens, même au prix de se faire mal voir.

 » Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. » Le berger connaît son troupeau, et son troupeau le connaît. Nous sentons très vite si un pasteur agit pour nous ou pour lui-même. La souffrance des enfants ne vient pas de la sévérité de leurs parents mais du sentiment de ne pas compter pour eux. C’est toujours avec grande émotion que l’on rencontre de tels bons pasteurs. Et Dieu merci, il y en a, au sein de la famille, dans la vie professionnelle, dans la vie politique, dans l’Eglise. Ils nous transmettent, ce dont nous avons tellement besoin: le sentiment de sécurité et

la confiance en l’avenir. Sachons les en remercier! Mais personne n’est un aussi bon berger que Jésus. Personne ne nous aime autant que Lui. Lui seul, est vraiment  » le Bon Pasteur ». »(Mgr Christoph SCHÖNBORN, Pensées sur l’évangile de Marc.Voyez, il est le Fils de Dieu. Ed. Parole et silence, 2006, pp158-159.)

Nous voilà avec le modèle de Serviteur et de Pasteur. A nous de (re)prendre la route avec Lui, en étant ses témoins par notre liberté de pensée et par notre manière de vivre la fraternité.

père Joseph, curé.

Célébration du 3 mai 2020

Célébration en la chappelle de Promelles Du 26 Avril 2020

 

Célébration chapelle Saint Géry le dimanche 19 avril 2020

 

Célébration de Pâques

Dimanche 5 avril 2020 Célébration des Rameaux